Les Domaines de Chenot

Domaines RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quo fata ferunt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lsp

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Quo fata ferunt   Mer 27 Juin - 16:04

[Un soir du Solstice d'été, au Chateau de Montfort - Lyonnais Dauphiné]

Le jeune Saint-Prigent avait découvert dans les affaires de feue sa Mère, un tableau de famille qui avait suscité chez lui les plus vives interrogations. En effet, si ses origines paternelles n'avaient jamais été occultées, sa mère Ulan était restée très discrète et ne lui avait jamais vraiment parlé de sa famille.

Pourtant, elle lui avait souvent raconté des anecdotes sur la savoie, la beauté de ses paysages, la chaleur des habitants et sa gastronomie. Pourtant, elle n'avait jamais tenu à mener ses enfants sur ses terres natales...
Au fond, Louis ne savait rien. Sa mère avait elle des frères, des soeurs? Pourquoi s'était elle arrachée à eux et avait pris racine en Lyonnais-Dauphiné, seule, jusqu'à la rencontre de son père, Kederick? Fuyait elle quelqu'un? Sa famille n'avait elle jamais cherché à la retrouver?

Autant de questions demeurant sans réponses, et qui pourtant poussaient le jeune Baron à se mettre en quête de cette partie de famille inconnue.

A dire vrai, il n'avait aucun nom... Il avait bien tenté d'interroger Erwan, l'intendant des Saint-Prigent ou Madeleine, la Gouvernante, à ce sujet, en vain. Eux non plus n'avaient jamais eu de réponses.

D'ailleurs, aucun des documents officiels de la Hérauderie de France ne faisait allusion à la famille d'Ulan. Elle avait pris le nom de sa Terre de Montfort puis s'était mariée et était donc devenue une Saint-Prigent.

Cela ne satisfaisait pas Louis. Il avait pour seul indice ce petit tableau, représentant une noble famille, en apparat, sur laquelle figurait sa mère, jeune fille. Seul un blason, a demi effacé sur le coté gauche, en tête de la toile, pouvait constituer un début de piste.

Aussi, le Baron de Montfort, résolument décidé à faire de la lumière sur son ascendance maternelle, ordonna que l'on prépara ses affaires. Il partirait le lendemain pour la Savoie.


[Sur les chemins, les jours suivants]

Cela faisait un petit moment que Louis n'avait pas entrepris de long voyage vers l'Empire. Sa dernière expédition pour rencontrer sa future-ex belle famille s'était soldée par une funeste issue, sa promise ayant succombée à une méchante fluxion de poitrine. Le Saint-Prigent avait rendu le corps de sa bien aimée à un Duc de père qui ne lui manifesta que peu de sympathie, alors même qu'il n'était pour rien dans la mort de sa fille et qu'il souffrait terriblement de la femme qu'il aimait.

Ce voyage lui rappela également ses voyages estudiantins vers l'académie de Belrupt, où il fut élève.

Il fit quelques escales dans de sympathiques auberges où il pu se reposer confortablement et se délasser, attablé devant des plats gouleyants et de forts gouteux brevages qui lui mirent du baume au coeur.

Au troisième jour de trajet, alors que Louis avait ordonné de pousser au plus loin, en dépit de la tombée de la nuit, un essieu du carrosse se rompit au passage sur une pierre un peu grosse. Les roues arrières s'emballèrent, l'une d'elle se brisant, laissant le jeune Baron et son équipage en méchante posture. Louis choqué par la violence demanda à son coche :


- Ventre Saint-Gris ! Que se passe t il, Gontrand ? Quel est donc se remu ménage?

- Notre essieu s'est y pas brisé, m'siou lou Baron... Et a c't heure, c'est pas qu'on va pouvoir l'réparer. Ah ça non. Point de charron proche. C'est q'c'est y pas ennuyeux ! En plus que la nuit est tombante...


Loin de Geneve d'où il comptait débuter ses recherches, Louis se retrouvait démuni, seul avec ses quelques gens à la tombée de la nuit, avec tous les risques que cela comporter : Loups, bandes brigands, autant de facteurs pouvant attenter à leur vie.

Un membre de sa garde personnelle alla inspecter les environs. Après une heure d'attente, le soleil s'était à peine couché, ce dernier revint.

- Excellence, j'ai repéré un bourg fortifié en bord de Lac et un chateau assez important à moins d'une lieue de là. Peut être devrions nous demander l'hospitalité aux Seigneurs du lieu?

- Tu as raison, Pierre. Tentons notre chance et demandons l'hospitalité.


Le Baron de Montfort prit dans son secrétaire de voyage un bout de parchemin et une plume et griffonna péniblement, à la faible lueure d'un bout de chandelle:

Citation :
De Louis de Saint-Prigent, Baron de Montfort, Seigneur d'Amplepuis et d'Aubenasson en Lyonnais-Dauphiné
A vous, Gente Dame ou Preux Seigneur,

Salut et Paix

Par la présente, je suis au désespoir de vous demander l'Hospitalité.
L'essieu de mon carrosse à céder, me laissant sans logis pour la nuit, loin de tout point de relais ou auberge.

Auriez vous, par charité Aristotélicienne, la bonté de m'héberger, moi et mes gens, le temps que des réparation soient entreprises?

En vous remerciant par avance,



Louis relut la brève missive et scella le document et le remit à son garde.

- va Pierre et sois persuasif ! Il en va de notre sécurité ! Fais vite !



Dernière édition par Lsp le Jeu 28 Juin - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alinoë de Chenot

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: Quo fata ferunt   Jeu 28 Juin - 12:14

La duchesse de Luserne sortait de son bain quand on vint lui porter la missive. la jeune fille était venue se détendre un peu à Thonon. Elle était maintenant duchesse de Savoie et elle passait son temps dans les bureaux.
ce jour-là, le soleil l'avait fait venir dans son château pour y prendre quelques bains. bien entendu, elle continuait de travailler. Elle était arrivée tôt le matin et s'était mise au travail tout de suite. c'est seulement dans l'après midi qu'elle alla prendre son bain réparateur.

Séche, elle lut la missive et se fit apporter de quoi répondre


Citation :


De Alinoë de Chenot Mitara, Duchesse de Luserne, Vicomtesse de Thonon, Dame de saint-Julien en Genevois, Duchesse Régnante de Savoie
A Louis de Saint-Prigent, Baron de Montfort, Seigneur d'Amplepuis et d'Aubenasson en Lyonnais-Dauphiné

Bonjour,

Vous êtes donc en panne ? Il ne serait pas dit que l'hospitalité savoyarde et un vain mot.
Nous vous ouvrons nos portes avec plaisir et Nous vous invitons à notre table ce soir.
Nos routes toutefois sont sures. Suivez donc nos gens qui vous porterons ce pli.
Nous aimerions que vous profitiez de nos bains

Nous vous attendons donc.

Cordialement



Elle fit porter la missive puis quand elle fut habillée, elle revint dans bureau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lsp

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Quo fata ferunt   Jeu 28 Juin - 12:49

Le garde revint une bonne heure après son départ. L'équipage se languissait de son arrivée et fut sur ses gardes à l'entente d'un bruit d'équipage au galop.

Pierre manifesta sa présence en clamant:


- Excellence, votre Hote, la damoiselle, de fort haute condition à ce que j'en ai vu, vous fait la grâce de vous offrir l'hospitalité.
Tenez, voici ce qu'elle m'a remis à votre attention


Citation :


De Alinoë de Chenot Mitara, Duchesse de Luserne, Vicomtesse de Thonon, Dame de saint-Julien en Genevois, Duchesse Régnante de Savoie
A Louis de Saint-Prigent, Baron de Montfort, Seigneur d'Amplepuis et d'Aubenasson en Lyonnais-Dauphiné

Bonjour,

Vous êtes donc en panne ? Il ne serait pas dit que l'hospitalité savoyarde et un vain mot.
Nous vous ouvrons nos portes avec plaisir et Nous vous invitons à notre table ce soir.
Nos routes toutefois sont sures. Suivez donc nos gens qui vous porterons ce pli.
Nous aimerions que vous profitiez de nos bains

Nous vous attendons donc.

Cordialement

[

Louis prit connaissance de la missive. Et prit un des chevaux de son propre équipage, laissant ses gens en compagnie des gens envoyés.

- Mes amis, faites honneurs par votre tenue aux Saint-Prigent, nous sommes reçus chez la Duchesse régnante de Savoie. La providence nous gate. Soyons en digne !


Après une chevauchée au clair de lune, il arriva rompu devant le pont levis du chateau qui était baissé. Il déclina son identité à la garde et piqua vers la porte principale du logis seigneuriale. Un peu poussiéreux, il s’épousseta et replaça sa chevelure de manière à offrir à son hôte la mine la plus présentable. L'adolescent porta un regard sur les armes ducales qui ornaient le ventaille de la porte.

Il pénétra dans le lieu et un intendant surgit. Il se présenta à lui.


- Bien le Bonjour Messire. Je suis Louis de Saint-Prigent, Baron de Montfort, Seigneur d'Amplepuis et d'Aubenasson. Pouvez vous annoncer ma présence à sa Grâce?

L'homme appela un vas y dire, lui glissa deux mots à l'oreille et invita le jeune seigneur à prendre patience dans une salle aménagée en salon, à senestre de la Aula Magna.

Quelques minutes s'écoulèrent durant lesquelles Louis apprécia la finesse et le raffinement de la décoration, le mobilier et les tentures représentant des scenes de chasse, des plus exquis.

Soudain, des bruits de talons se firent entendre. Louis se retourna.



Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Quo fata ferunt   Jeu 28 Juin - 13:17

Le majordome entra, toujours aussi solennel et anglo-saxon. Il s'avan4a et s'inclina devant le baron

- Monsieur le Baron de Montfort ? Veuille me suivre s'il vous plait. Sa Grâce vous attend sur sa terrasse.

Il s'inclina de ouveau et droit comme un I, il accompagna le Baron de Montfort.

_________________
Je suis qui Dieu veut que je sois...Voila !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quo fata ferunt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quo fata ferunt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO]: Monster-Hunter Ps2 sur PC By Fata-teaM
» Conseils fata rang G à la GS
» débloquer le fata noir rang 6 help!
» [résolu]Armure Fata Noir???
» armure fata pourpre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Domaines de Chenot :: Accueil-
Sauter vers: